vendredi 19 juin 2009

Un jour mon père me contredit , fiston tu ........ !



à votre avis que me dit-il ? mais sachez que ceci entraina une longue rupture , parfois pénible mais père porteur aussi , lui ainsi devenu pour moi :
démerde toi ! toi c'était moi !
ce que je fis ; d'abord je con fis comme tout le monde , puis inexpériences de dits adultes acquises ,je fils vraiment , mon moi se développant librement !
que d'expériences avouées alors : totale liberté , jouissance sans entrave aucune , sous les pavés mes pages , plus de lectures de Pilote en cachette , le vin de la tireuse de Carouf en joint du pauvre juste avant l'afgha et l'afghan de velours alors , sissi , et Goa houla houla etc etc !
aujourd'hui je le remercie publiquement d'avoir ainsi su me botter le QI !

de fils en aiguilles il fallait bien que ce fil se fit !

en fait il me déchanta ceci :
"Un jour mon père me dit: fiston, je te vois sortir le soir
A ton âge, il y a des choses qu'un garçon doit savoir
Les filles, tu sais, méfie-toi, c'est pas ce que tu crois

Elles sont toutes
Belles, belles, belles comme le jour
Belles, belles, belles comme l'humour
Elles te rendront fou de joie
Fou de douleur, mais crois-moi plus fou
D'elles, d'elles, d'elles de jour en jour

Et puis des filles de plus en plus tu vas en rencontrer
Peut-être même qu'un soir tu oublieras de rentrer
Plus t'en verras, plus t'en auras, et plus tu comprendras
Dans ces moments, tu te souviendras que ton vieux père disait

Elles sont toutes
Belles, belles, belles comme le jour
Belles, belles, belles comme l'humour
Elles te rendront fou de joie
Fou de douleur, mais crois-moi plus fou
D'elles, d'elles, d'elles de jour en jour

Un jour enfin, tu la verras, tu ne peux pas te tromper
Tu voudras lui dire:d'amour je t'hume, mais tu ne pourras plus parler
En un clin d'oeil, vous serez punis pour le pire et le meilleur
Mais tu tiendras là le vrai bonheur et aux yeux de ton coeur

Elle sera belle, belle, belle comme le jour
Belle, belle, belle comme l'humour
Comme j'ai dit à ta maman
Tu lui diras, en l'embrassant
Tu es belle, belle, belle comme le jour
Belle, belle, belle comme l'humour
Belle, belle, belle comme le jour
Belle, belle, belle comme l'humour

( librement adompté de Claude François : Belles , belles belles , par moi , un peu chien ? )

8 commentaires:

Cactus a dit…

oui mais où suis-je ?

Cactus a dit…

pour vous aider l'un est devenu prof , l'autre prof ussi , l'autre instit , l'autre psy , l'autre potière à Lajoux , celle qui , à mes yeux , a le mieux réussi !

sido a dit…

c'est toi, avec les deux tresses ? :-)

Cactus a dit…

coucou Sido : :-)
non mais bientôt je vous montrerai ma photo où l'on me déguisa en fille de fil en aiguilles sur une table rassis au milieu des poissons capturés par mon père !

sido a dit…

ça promet !

JEA a dit…

très sincèrement, aucun(e) de ces gosses nr présente de prédispositions à devenir un ca-ctus émérite

Lajoe a dit…

Moa, je dirais le deuzième à droite, celui qu'a pas des cuisses de guernouilles, mais l'horreur est inhumaine, quant à l'a-do-ra-ble bébé à la fenêtre, il promenait déjà son regard vers l'adjectif de la pareille... {;o))

Lajoe a dit…

Ton père t'as dit: Fiston, tu arrêtes de mater sous les jupes des filles, tu passes ton bac d'abordage, et après tu prends tes plicks et tes plocks pour aller voir à hier si j'y étais...